Agefi Luxembourg - juillet août 2024

Juillet / Août 2024 47 AGEFI Luxembourg AI / ICT T hesewisewords were deli- vered byHRH the Crown Prince during his opening remarks at the official inaugural ceremony of the first edition of Luxembourg’s new international tech pulse. Nexus2050 is a four-day tech extrava- ganza with a focus during two days on a symposium(Wednesday26-Thursday27 June 2024), which had over 300 speakers and over 150 startups speaking on 6 stages,andatechfairdividedintodistricts: Finance District, PureTech District and Skills District, held at Luxexpo. Both the symposium and the exhibition were clo- sedby a 900-guest seateddinner. In addition to these two days, interna- tional delegations met in Luxembourg ahead of the symposium and by invita- tion of the Luxembourg Trade and Investment Offices from around the world (Tuesday 25 June 2024). Bus tours were organised the day after the event, to bring European tech students to visit satellite company SES and insurance company Foyer (Friday 28 June 2024). Together, the two companies sponsored 200 students’ tickets to the event in a unique talent attraction approach. Nexus2050 aimed to provide internatio- nal technologyprofessionals, innovators andexecutive leaders a forumto connect and learn. HRH the Crown Prince stated at the offi- cial opening ceremony: “Innovative investments in Space or Supercomputing have enabled theGrandDuchy tobeper- ceived today not only as a significant financial center but alsoas ahighlyattrac- tive place for tech companies. Indeed, we love to punch above our weight, and we arequitegoodat it. That alsogoes for tech conferences. Nexus2050 aims at blending ecologicalanddigitaltransitions,fostering innovativesolutionsthatdrivesustainabi- lity while leveraging advanced technolo- gies. An objective that resonates with our public policies.” Iliana Ivanova, European Commissioner for Innovation, Research, Culture, Education and Youth, said: “Innovation needstherightpolicyandregulatoryenvi- ronmenttothrive.Weareworkingonitat EU level. But innovation also needs inter- actions. I trust this event will allowmany brightideasandtalentstocometothefore, inspired by the innovative and inclusive spirit that Luxembourg embodies. During the inauguration of the event, Carlo Thelen, CEO - Director General of the LuxembourgChamber of Commerce Luxembourg, highlighted the immense significanceof theNexus2050 trade fair as anewandpromising technologyevent in Luxembourg.Thelensaid:“Thisvisionary event represents apivotal opportunity for our dynamic country to solidify its posi- tionasahubforinnovationandtechnolo- gical advancement as well as to attract internationaldelegationsandthoughtlea- ders from across the globe. In times of major economic uncertainty andgeopoli- ticalinstabilitywhereourcompanies,and mainlySMEs,facecontinuouschallenges, it is crucial to foster environments that encourage growthand resilience, but also that underscore Luxembourg’s commit- ment to global cooperation and innova- tion.As‘GlobalPartner’ofthisfirstedition, the LuxembourgChamber of Commerce believes that this new event in Luxembourg offers an invaluable expo- suretotechnologicalexcellence,providing entrepreneurs with interesting insights, tools and networks needed to thrive and compete on a global scale.” Chief Alderman of the City of LuxembourgMauriceBauer stated: “We areparticularlyhappy to sponsor apanel entirely dedicated to smart cities, focu- sing specifically on digital twins. This will allow us to gain insights into tech- nologies and solutions that will help make our city more innovative and effi- cient, addressing the needs of both our citizens and the many daily visitors— over 100,000 commuters fromour neigh- boring countries each day.”. For its first edition, Nexus2050 has cho- sen Ukraine as a Guest Country. The programme of panel discussions, key- notes and startup pitches have been developed in collaboration with the Luxembourg Ukraine Chamber of Commerce as well as with the Ukraine Embassy in Brussels, Seeds of Bravery and the Ukrainian Startup Fund. Mr. Ihor Zhovkva, Deputy Head of the Office of the President of Ukraine, said: “I’mpleased tonote that Luxembourg is one of the first countries toprovide tech- nological and innovative support to Ukraine. Thus, theLuxembourgmilitary satelliteLUXEOSys is set toprovide ima- ging capabilities to NATO partners by the endof 2025. The satellitewill be laun- ched into space by a rocket owned by billionaire Elon Musk’s SpaceX com- pany, either towards the end of 2024 or the beginning of 2025.” “We’ve followed with great interest your initiation of negotiations regarding Ukraine’s accession to the European UniononTuesdayhere inLuxembourg,” said Mike Koedinger, co-founder of Nexus2050. “We hope Nexus2050 has allowed you to make new connections, expressyourpointsofview,andshowcase some of your best startups. This will not end thewar, but we sincerely hope it will contribute to your efforts in one way or another.Together, let’s rebuildUkraine.“ Winner of the Start Up Demo Arena contest: Codepresso – a HR SaaS for enterprises that transforms the entire digital skill talent management process - from candidate discovery, digital skill assessment, and post-hire upskilling - with quantitative skill proficiency data, representedbySeniorAccount Executive Saebyuk Lee from Seoul, South Korea. “150startupsthatwehavecarefullyselec- ted toexhibit andpitchatNexus2050had pitched in front of a jury of venture capi- talists during two days,” explained Kamel Amroune, co-founder of Nexus2050. “Congratu-lations to Codepresso, we’ll watch you carefully and followyour developments”. Sophia,HansonRobotics’most advanced human-like robot, who personifies the dreams for the future ofAI, spoke during the event. As a unique combination of science, engineering, and artistry, Sophia issimultaneouslyahuman-craftedscience fictioncharacterdepicting the futureofAI androbotics,andaplatformforadvanced robotics andAI research. The scenography was designed by Luxembourgbasedarchitecturecompany 2001 foundedbyPhilippeNathan. The first edition of Nexus2050 has been supportedby“premier institutional part- ners” EU Commission, Government of Luxembourg, City of Luxembourg, Luxinnovation and “global partner” Chamber of Commerce. Nexus2050washeldatLuxexpoinLuxembourgCity’s Kirchberg district and produced by the E.I.G. Nexus2050, co-founded by the tech marketing agency The Dots and independent media company Maison Moderne, publishers of Paperjam. Nexus2050: “AI provides knowledge, but wisdom lies in how we use it” ©MaisonModerne Par Tom RILEY, Head of Global Thematic Strategies, AXA Investment Managers L a vigueur du secteur techno- logique américain ne semble pas vouloir s’atténuer, les performances exceptionnelles enre- gistrées en 2023 se prolongeant sans fléchir en 2024. L’an passé, la perfor- mance totale duNasdaq s’est élevée à 45%et, en 2024, cet indice essen- tiellement composé de va- leurs technologiques a rapidement atteint de nou- veaux sommets à la faveur de l’engouement suscité par ce secteur, tandis que l’indice S&P 500, plus gé- néral, atteignait lui aussi son plus haut niveau. Cesperformances exceptionnelles reflètent le tauxde croissanceremarquabledusecteur,lavigueurdesbé- néfices et les attentes quant au potentiel de l’intelli- gence artificielle (IA) générative. Baptisées «Magnificent Seven», les sept valeursphares (Alpha- bet,Amazon,Apple,Meta,Microsoft,NvidiaetTesla), qui ont toutes d’importants intérêts dans la course à l’IA,ontsuscitébeaucoupd’attentionsuiteàlamontée enflècheducoursdeleursactionsrespectivesl’ander- nier. En 2023, l’indice S&P 500 a affiché une perfor- mance totale de 26%, dont la majeure partie est attribuable à ces sept géants. Bénéfices élevés, valorisations élevées Les niveaux de valorisation des valeurs technolo- giquesaméricainesontlogiquementaugmentéfaceà laréussitedusecteur.Leratiocours/bénéfice(C/B),in- dicateur du prix de l’action d’une entreprise par rap- port à son bénéfice par action, du secteur des technologiesde l’information (TI) de l’indiceS&P500 s’établità27,7contre19,4ilyacinqans.Maisbienque lesvalorisationssoientplusélevéesparrapportàl’his- toirerécente(etparrapportàlamoyenneduS&P500), elles reflètent les attentes d’une plus forte croissance des bénéfices, dopée par les développements de l’IA et la capacité du secteur à dépasser les prévisions en matièredebénéfices. Ladernière sériede chiffrespu- bliés concernant les bénéfices du secteur continue de le confirmer. Alphabet, la société mère de Google, a faitétatd’unehaussede15%desonchiffred’af- faires au premier trimestre (T1), à 80,5 mil- liards de dollars, un chiffre supérieur aux prévisions, et a annoncé le versement de son premier dividende. De son côté, Microsoft a dépassé les attentes avecunehaussede 17% de son chiffre d’affaires total à 61,9milliards USDaupremiertrimestre2024,sondirecteur généralSatyaNadellasaluant«unenouvelleère de transformationde l’IA». Le Cloud Computing a contribué à l’obtention de résultats supérieurs aux attentes pour Amazon au T1, tan- dis que Meta, propriétaire de Facebook, a également déjoué les pronostics, avec une hausse de 27% de son chiffre d’affaires au T1. Moteur futur Si l’IA fait partie de notre quotidien depuis déjà un certain temps, comme avec Alexa d’Amazon ou Siri d’Apple, l’arrivée de l’IA générative, capable de pro- duire et de créer des images, du texte et des vidéos, ainsiqu’unemyriaded’autrestypesdecontenus,aété perçue comme un changement de donne radical. L’histoire nous a montré que les progrès technolo- giquesdopaient laproductivité, réduisant les besoins enmain-d’œuvredanscertainssecteurstoutencréant simultanément des emplois, souvent dans de nou- veaux domaines (par ex. le passage de l’agriculture à l’industriemanufacturière). L’IA générative, dont l’impact économique pourrait être aussimarqué que les précédentes avancées tech- nologiquesdemasse,alepotentieldestimulerlapro- ductivité et la croissance, une perspective véritablement réjouissante qui laisse présager des changementsimportantstantsurleplansocialqu’éco- nomique. SelonMcKinsey&Company, l’IAgénéra- tive a le potentiel d’accroître la valeur de l’économie mondiale de 4 400 milliards de dollars par an, cette technologieétantsusceptibled’automatiserdavantage lesactivitésquioccupentactuellementlamajeurepar- tiedutempsdessalariés.Entermesd’investissement, lespossibilitéssont,selonnous,considérables.Ilestin- téressantdenoterque179entreprisesduS&P500ont cité le terme «IA» lors de leurs présentations des ré- sultats du T4 2023, soit le deuxième chiffre le plus élevédepuis2014,leplusélevéayantétéenregistréau T2 2023, selonFactSet. L’ambitiond’entreprendre Unemultitudederaisonsincitentàl’optimismeence qui concerne le secteur de la technologie américaine. Par exemple, la politique industrielle des États-Unis contribueàaccélérerl’innovationtechnologiquedans lepays.Desloispharescommel’InfrastructureInvest- mentandJobsAct(connuesouslenomdeloibipartite sur les infrastructures) et l’Inflation Reduction Act (IRA) soulignent les ambitions des pouvoirs publics concernantlerenforcementdeleurscapacitéstechno- logiquesnationales.Enoutre,l’espritd’entrepriseinné qui anime les États-Unis leur confère une position unique pour mener la course à la technologie et en tirerprofit.Alasuiteàl’éclatementdelabulletechno- logiqueaudébutdusiècle,denombreuxinvestisseurs ontessuyédespertesconsidérables,maislesinvestis- seurs américains ne se sont pas laissé abattre et sont restés à l’affût de nouvelles opportunités. Parmi les entreprises technologiques qui ont sur- vécu à cette période, plusieurs figurent parmi les géants d’aujourd’hui, dont Amazon, Microsoft et Apple. Même lors de la crise financière mondiale, denombreuses grandes entreprises technologiques américaines ont poursuivi leurs acquisitions, adop- tant une vision à plus long terme selon laquelle le numérique constituait une tendance structurelle toujours plus forte. Au-delà desMagnificent Seven Mais au-delà des colosses américains de la technolo- gie, il existe une multitude d’entreprises innovantes qui,mêmesiellesn’ontpasl’enverguredecesgéants, affichent des modèles économiques très solides qui les préparent àune croissance future potentiellement importante. La société californienne ServiceNow propose par exempleuneplateformeCloudquipermetauxentre- prises de gérer les flux de travail numériques. Il s’agit essentiellement d’une opération SaaS (Software-as-a- Service) axée sur les éléments internes d’une organi- sation, qui aide les entreprises à gérer les demandes deservicesinformatiquesetlesprocessusliésauxres- sources humaines. Environ 85%des sociétés du For- tune 500 travaillent avec cette entreprise, dont l’action a grimpédeplus de 50%au cours de l’année écoulée. Cadence, spécialiste de la conception de systèmes électroniques (également établie enCalifornie), pro- posequantàelledeslogicielsquipermettentauxuti- lisateurs de concevoir et de simuler le fonctionne- ment d’un semi-conducteur ou d’un système avant de passer à l’étape coûteuse de la production. L’en- treprise a vu son titre bondir de 38%au cours des 12 derniersmois. Sans surprise, la cybersécurité est un secteur de crois- sance clé dans l’économie numérique d’aujourd’hui, surtoutlorsquel’onsaitquelesdommagescauséspar les intrusions numériques devraient atteindre 10.500 milliardsdedollarsparand’icià2025,soitunehausse de300%parrapportauxniveauxenregistrésen2015. Selonlesprévisions,cemarchépourraitpeser425mil- liards USD d’ici à 2030, contre 154 milliards USD en 2022.Iciencore,lesÉtats-Uniscomptentdenombreux leaders,dontPaloAltoNetworks,quiproposedesser- vices allant de l’évaluationdes vulnérabilités à la ges- tion des services de sécurité, voire au conseil en matière de contrôle des dommages. Le potentiel du secteuretlesolideancragedel’entreprisedansceseg- ment ont fait grimper ses actions de 55% l’an passé. Parmilesautresleadersaméricainsdusecteurfigurent Zscaler, qui propose des solutions de sécurité Cloud, et la sociétéCrowdstrike, basée auTexas. Perspectives Compte tenu de l’ampleur de la transformation nu- mérique opérée par de nombreuses industries amé- ricaines (et mondiales) et du potentiel à long terme que recèle l’IA, nous jugeons les perspectives du sec- teur américain de la technologie très prometteuses. Celaétant,ilestpeuprobablequelesecteurconnaisse une progression aussi soutenue que celle affichée ré- cemment sans faire l’objet d’une correction. Tous les géants américains n’ont d’ailleurs pas connu un parcours sans accroc jusqu’à présent en 2024. Les investisseurs pourraient toutefois profiter des creux pour bâtir leurspositions. Il va sansdirequedenom- breuses incertitudes planent encore sur les marchés, notamment en ce qui concerne la réglementation de l’IA, les politiques monétaires, les tensions géopoli- tiquesmondialeset,bienentendu,l’issuedesélections présidentielles américaines de novembre. Mais sur le fond, nous pensons que le secteur améri- cainde la technologie, et enparticulier les possibilités offertes par les progrès de l’IA, continueront d’offrir des opportunités d’investissement considérables, et les États-Unis devraient rester laplaque tournantede l’innovation technologique pour de nombreuses an- nées à venir. Les États-Unis leader mondial en innovation technologique

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=