AGEFI Luxembourg - Juin 2022

Juin 2022 19 AGEFI Luxembourg Fonds / ESG Par Juho HILTUNEN, Deputy CEO of Banque Havilland S.A. L a crise enUkraine se poursuit et la vo- latilité des marchés reste élevée alors que les investisseurs s’empressent de réagir aux gros titres et que les commenta- teurs réajustent leurs perspectives à la lu- mière de la pénurie d’énergie qui exacerbe un contexte inflationniste déjà élevé. Tout comme l’émergence du Covid-19 début 2020 a brisé l’optimisme d’une période de crois- sance économiquemodérée, l’invasion russe a stoppé net les actifs à risque à l’ap- proche de l’été 2022. Bien que les portefeuilles de nos clients n’aient pra- tiquement aucune exposition directe aux actifs russes ou ukrainiens, l’importance indéniable de la contribution de la Russie à l’approvisionnement énergétique mondial (et en particulier de l’Europe) a attiré l’attentiondesmarchésmondiaux, rappelant brutalement à quel point l’économie dépend tou- jours du pétrole et du gaz. Avant l’invasion, nous étions particulièrement attentifs à l’inflation et aux actions des banques centrales. Cette attention est d’autant plus justifiée dans un contexte d’envolée des prix de l’énergie et des matières premières. En général, nous ne sommes pas enclins à apporter des changements significatifs ànotrevisiond'inves- tissement lorsque la volatilité est élevée et que les gros titres se succèdent à un rythme effréné. Nous pourrions cependant nous permettre ce luxe grâce à notre approche structurellement diversifiée et adaptable aux conditions demarché, et depar notre réticence à rechercherdes rendementsd’actionsplus élevés au détriment de valorisations raisonnables oudes rendements obligataires plus élevés audétri- ment de laqualitéducrédit et d’une faibleduration. En abordant la crise avec une position défensive en terme de pondération relative des actions par rap- port aux indices de référence et aux concurrents, ainsi qu’avec des allocations de conviction sur des marchés tels que le Royaume-Uni et le Japon pour des raisons cycliques et de valorisation, nos porte- feuilles ont plutôt bien résisté. En outre, nos posi- tions de longue date sur les métaux précieux et les titres indexés sur l’inflationont fait leurs preuves en tant quevaleurs refuges alors qued’autres actifs s’ef- fondrent. Enfin, le fait d’avoirune allocationde liqui- dités plus importante que lamoyenne offre la flexi- bilitéde revenir rapidement àuneposition favorable au risque si les conditions s’améliorent. Actuellement, l’environnement géopolitique reste la principale préoccupation. , Deviner quelle sera l’issue de la situation en Ukraine ne nous semble pas être lameilleurmanière pour prendre des déci- sions d’investissement à long terme. Néanmoins, tout n’est pas sombre et un rééquilibrage prudent du portefeuille (c’est-à-dire le retour des actions à nos pondérations cibles à long terme) pourrait bien s’avérer une stratégie payante. Alors que nous sommes abreuvés de nouvelles et de titres plus alarmants les uns que les autres, nos perspectives d’investissement semblent être la lec- ture la plus calme de la semaine et nous voulions saisir cette occasion pour en expliquer la raison. L’histoire nousmontre que nous ne sommes à l’abri de rien, mais une vision à long terme est toujours à privilégier en cas de crise. Ces deux dernières années, les investisseurs auraient eu mille raisons de paniquer, de vendre et de rester en dehors des marchés. La qualité la plus importante du gestion- nairedepatrimoine est doncde rationaliser les émo- tions des investisseurs et des clients. Cette relation avec votre gestionnaire de fortune vous permet de mettre les événements enperspective et de prendre des décisions analytiques fondées sur des faits sur les alternatives disponibles. Pour tout investisseur, il est facile de se focaliser sur des rendements atten- dus élevés ou de trop s’inquiéter de l’actualité. Un gestionnaire de patrimoine de confiance doit vous préparer, vous et votre portefeuille aux périodes fastes mais aussi aux périodes plus difficiles. Nous vivons dans un monde complexe, dans lequel les sources d’informations sont nombreuses et de qualité inégale. . Il est donc essentiel de filtrer et d’identifier les informations pertinentes afind’en tirer lemeilleur parti. Pour réussir, un gestionnaire de patrimoine doit disposer d’un ensemble d’outils analytiques classiques, d’un soutien technique et d’un accès aux informations pertinentes. De nom- breux prestataires de services financiers prennent ceci en compte pour satisfaire leurs clients et ont donc transformé une grande partie du secteur en unproduit grandpublic en cherchant à augmenter leurs marges bénéficiaires. Cette approche pré- sente sans doute certains avantages et peut fonc- tionner correctement dans des conditions de mar- ché «normales», mais elle ne fait pas le poids face à un service personnalisé. Un véritable conseiller de confiance est déterminé. Il a pour mission principale de servir ses clients et de les aider à atteindre leurs objectifs. La qualité de la relation d’affaires ne se mesure pas en points de base mais en capital confiance. Pour gagner la confiance et établir une relation à long terme, les conseillers doivent faire preuve d’empathie et d’au- thenticité, des qualités que les robots-conseillers ou l’intelligence artificielle n’ont pas. Les conseillers empathiques semettent à la place de leurs clients et s’efforcent de comprendre ce qui est le plus impor- tant pour eux. Un bon conseiller est avant tout honnête et peut vous dire ce que vous ne voulez pas entendre. Il fixe des attentes réalistes par rapport aux arbitrages possibles et aux résultats probables. Vous devez être prêt à entendre de sa part des vérités sur vos placements, afin de former des attentes réalistes. Avec lebonconseiller, lagestiondevotrepatrimoine est cadrée et rigoureuse et n’est pasmotivée par des actions impulsives. Il est important de préparer les clients à naviguer sur des marchés changeants et à faire preuve de discipline aux moments cruciaux, ce qui permet un parcours financier plus serein. Proposer au client un produit adapté à son profil n’équivaut pas à proposer au client le meilleur produit. Il est impossible d’être un conseiller de confiance si l’on n’est pas véritablement indépen- dant et si l’on ne dispose pas d’une architecture ouverte permettant au client de décider de ce qui lui convient le mieux, sans contraintes ni conflits d’intérêts. Chez BanqueHavilland, nous sommes convaincus que l’innovation technique associée à une interac- tion humaine étroite et continue avec nos clients permet d’obtenir uneperformance financière solide et une tranquillité d’esprit afinde construire et pro- téger le patrimoine pour les générations à venir. Gestionnaire de patrimoine ou gestionnaire d’émotions? THE SOURCE OF CONFIDENCE At Banque Havilland, we harness our entrepreneurial mind-set with the expertise and empathy of our professional teams to deliver tailored wealth management solutions to build and protect your legacy. Contact us at banquehavilland.com . L U X E M B O U R G U N I T E D K I N G D O M M O N A C O L I E C H T E N S T E I N D U B A I S W I T Z E R L A N D B A N K I N G S E R V I C E S I N V E S T M E N T S E R V I C E S I N S T I T U T I O N A L S E R V I C E S BH_Ad_260x195_3mm-June-2022.indd 1 03/06/2022 10:27:53

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzk5MDI=