Recherche
S'identifier

Mensuel de décembre 1998 - La Place

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


Obligations en LUF de la Banque Pallas Stern Le dividende de 60% n'est pas pour tout le monde!
Les obligataires des papiers en francs luxembourgeois émis en 1991 par la Banque Pallas Stern peuvent souffler. Du moins certains d'entre eux. Ils devaient recevoir à la fin du mois de novembre, plus de deux années après l'échéance des obligations (obligation BPS 10,125% 1996), un premier dividende de liquidation qui a été fixé à 15,2% de la valeur de leur créance. Le dividende sera de 60%, au minimum selon un accord entre les créanciers et les actionnaires de Comipar, la maison mère de BPS, validé au mois de septembre par le tribunal de Commerce de Paris. Cette nouvelle n'a pas fait que des heureux. Un client du Crédit Lyonnais Luxembourg, qui détenait des obligations BPS dans son portefeuille, n'a même pas eu la chance de recouvrer la moitié de sa créance. Sa banque les a cédé, via une...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.
Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.

This page is only accessible to paying subscribers.
Please identify yourself if you have subscribed to the consultation of our archives.
We invite you to take out a subscription, or to contact us.