Recherche
S'identifier

Mensuel de novembre 2017 - Fonds / Bourse

go back Retour << Article précédent     Article suivant >>


La prise de conscience du risque climatique dans la gestion
Frank Bainimarama, premier ministre fidjien et président de la COP23, a déclaré le 6 novembre, lors de la cérémonie d'ouverture que le besoin d'agir urgemment était évident. Il a ajouté que notre monde souffrait d'événements extrêmes provoqués par le changement climatique. Quand on sait que la température pourrait augmenter de 2,9 à 3,4°C d’ici 2100 (soit un taux de “croissance” de plus de 3,5%) si rien n’est fait très vite, cela paraît évident. La COP22 a eu lieu, quant à elle, du 7 au 18 novembre 2016 au Maroc, avec un bilan mitigé, et pour résultat le plus notable l'avancée de deux ans de la rédaction du règlement de l'accord de Paris. C’est donc pendant la COP24 que les pays devront présenter leurs plans climat nationaux.   La COP21, qui s’est tenue entre le 30...
Cette page n'est accessible qu'aux abonnés payants.
Veuillez vous identifier si vous êtes abonnés à la consultation de nos archives.

Nous vous invitons à souscrire un abonnement, ou à prendre contact avec nous.